Le Mois de l’histoire des Noirs : l’histoire compte

Un essai personnel de Michael Williams, Chef de la conformité, Avocat général
 

Honorer le riche héritage des familles afro-canadiennes et des leaders civiques...

La poursuite de l'éducation et de l'aventure à parts égales a conduit un jeune antillais qui vivait dans un village de pêcheurs sur la côte atlantique d'une petite île des Caraïbes, à se lancer dans le voyage de sa vie. En 1951, quittant le « continent de Tobago », comme il aimait le nommer, pour aller à la métropole animée de Montréal, un Eldon Williams exceptionnellement brillant a suivi des études de premier cycle et de médecine à l'Université McGill. Il est arrivé avec un grand optimisme, tout en reconnaissant la réalité des préjugés raciaux, mais sans se laisser tempérer par ceux-ci. Eldon était souvent confronté au défi de faire partie d’une « minorité visible », notamment en tant qu'étudiant en médecine, où les Noirs n'étaient généralement pas considérés comme un groupe légitime des soi-disant « professions ». En effet, jusqu'en 1947, les hôpitaux de Montréal n'acceptaient pas les étudiants noirs en médecine pour la résidence, et même à la fin des années 50 et bien au-delà, il y avait encore un élitisme dans ces programmes qui en restreignait l'accès. En 1958, après l'obtention de son diplôme, Eldon a pu trouver des postes de résident au Queen Mary Veteran's Hospital, au Reddy Memorial Hospital et à l'Hôpital juif de Montréal, et a été affilié à ces institutions après son entrée en pratique en 1962. Désormais le Dr Williams en 1968, il s'est installé à Toronto avec son épouse Rosalind et leurs cinq enfants et a bâti deux cabinets médicaux et chirurgicaux prospères; un au cœur du centre-ville dans la Petite Italie et l’autre, dans les banlieues de l’est de Scarborough. En 92 ans, jusqu'à son décès en janvier 2021, il a laissé en héritage une vie entière de service et de dévouement à sa famille multigénérationnelle, à ses patients et à sa communauté locale et globale.

Mon père – le Dr Williams – a une histoire similaire à celle de nombreux immigrants au Canada, y compris ceux d'origine afro-caribéenne ou africaine, qui ont apporté leur passion et leur enthousiasme combinés à une solide éthique du travail, à un talent et à une résilience sans limites. Nombre d'entre eux ont connu une grande réussite, en surmontant notamment les véritables difficultés liées à la discrimination et ont fait grandir leur famille, inculquant à leurs enfants le même respect pour l'éducation, l’éthique du travail et la communauté. Cependant, bien que la voie ait été bien tracée par les immigrants noirs et les multiples générations de communautés noires canadiennes (même avant la Confédération), la capacité à réussir en tant que communauté et à être inclus dans le courant économique, la santé et l'éducation est toujours entravée par les défis permanents du racisme systémique.

Le Mois de l'histoire des Noirs est l'occasion d'honorer, de se souvenir, de reconnaître et de célébrer les contributions des Canadiens noirs (citoyens de naissance et immigrants), ainsi que cette histoire riche et critique. Comme l'écrit le romancier canadien Lawrence Hill, l'histoire des Canadiens d'origine africaine s'étend sur quatre cents ans, incluant le péché originel de « l'esclavage ainsi que l'abolition, l'esprit pionnier, la croissance urbaine, la ségrégation, le mouvement des droits civils et un long engagement dans la vie civique ». Alors que cette histoire dense et compliquée ne devrait jamais être réduite à un seul mois, nous voulons célébrer ces réalisations avec un respect pour les grandes opportunités et les défis qui sont encore en cours, et qui sont tous mis en évidence au cours du « Mois de l'histoire des Noirs ».

Eldon Williams

Origines du Mois de l'histoire des Noirs

La commémoration du Mois de l'histoire des Noirs remonte à 1926, lorsque l'historien afro-américain Carter G. Woodson, formé à Harvard, a proposé de consacrer une période en hommage aux réalisations des Afro-Américains et à la sensibilisation à l'histoire des Noirs aux États-Unis. Cette proposition a conduit à la création de la semaine « Negro History Week » en 1926. Entre-temps, au Canada, les célébrations de l'histoire des Noirs ont commencé peu après. Au début des années 1970, cette semaine a changé de nom pour devenir la « Black History Week » et a été étendue au « Black History Month » (le Mois de l’histoire des Noirs) en 1976.

Cela nous amène à février 2021. En tant que professionnels de la gestion de patrimoine qui se concentrent sur les familles clientes et leurs objectifs uniques, le Mois de l'histoire des Noirs souligne l'importance de comprendre l'héritage généalogique de nos clients – et cela inclut leurs origines ethniques et culturelles distinctes. En effet, Patrimoine Richardson est fondée sur la notion de soutien aux familles clientes de manière holistique, au-delà des simples dollars et sous. Nos Conseillers Partenaires, soutenus par l'ensemble de la société, considèrent les familles clientes, comme toutes les familles, comme des « liens entre les âges, contenant les attentes passées et présentes, les souvenirs sacrés et les promesses d'avenir ». Le Mois de l'histoire des Noirs nous rappelle la nécessité de mieux connaître les histoires distinctes et les contributions importantes des Canadiens noirs au développement du Canada, les défis continus de l’égalité, la diversité et l’inclusion, et l’importance des communautés noires pour l'histoire et l'avenir de ce pays. 

...et le potentiel de créer des opportunités économiques pour les communautés noires

Ce qui m'amène à mon autre rôle de co-fondateur du fonds Black Opportunity Fund (BOF), un partenariat entre des entreprises, des philanthropes, des fondations et la communauté noire pour combattre l'impact du racisme anti-noir au Canada. Patrimoine Richardson est fière de soutenir ces efforts pour développer une stratégie de croissance économique nationale durable et à long terme pour la communauté noire. Le fonds accordera une large priorité aux initiatives concernant l'éducation, les soins de santé, les jeunes, les femmes, la justice sociale, l'immigration, la technologie, l'esprit d'entreprise et la politique qui ont un impact sur la qualité de vie de la communauté noire. 

En tant qu'entreprise qui se consacre à aider nos Conseillers, leurs clients, familles et communautés, nous pensons qu'il est essentiel pour nous d'accueillir des organisations et des initiatives comme le BOF qui visent à apporter une prospérité durable axée sur la valorisation de nos communautés pour qu'elles jouent un rôle plus puissant dans le courant économique du Canada. C'est la raison pour laquelle (le Mois de) l'histoire des Noirs est importante en février et au-delà. 

Si vous souhaitez faire un don directement au BOF, veuillez le faire ici.

Pour plus d'informations sur le BOF ou pour offrir tout autre soutien, veuillez contacter info@blackopportunityfund.ca. Vous pouvez également suivre l'évolution de la situation sur Twitter et LinkedIn.

Nous vous remercions de votre soutien.

Michael

Williams family