Une introduction à la philanthropie

Ce qu’il faut savoir pour laisser son argent à une bonne cause

La science montre qu’aider les autres peut aider les gens à se sentir en meilleure santé et plus riches. C’est souvent la raison pour laquelle de nombreuses personnes - aisées ou non - font des dons à des œuvres caritatives ou à une bonne cause. Au Canada, les dons de bienfaisance semblent être bien vivants parmi les ultra-riches, d’après plusieurs exemples très médiatisés annoncés jusqu’ici en 2019. Il s’agit notamment d’un couple de philanthropes qui prévoit de créer un fonds de dotation de 100 millions de dollars pour appuyer la recherche en santé dans deux hôpitaux et une université de la ville de Hamilton, en Ontario; d’un don de 100 millions de dollars au Hospital for Sick Children de Toronto - son plus important don unique à ce jour; d’un don de 200 millions de dollars pour un programme de bourses à l’Université McGill - un des plus importants dons de l’histoire canadienne.

 

Voici quelques questions clés à considérer qui peuvent vous aider à organiser et à établir les priorités pour vos dons de bienfaisance :

  • Si vous êtes nouveau dans le domaine de la philanthropie, que voulez-vous soutenir; comment voulez-vous soutenir une organisation (un don unique ou un engagement pluriannuel); quelles plateforme ou structure devriez-vous utiliser (fondation; fiducie; fonds de donateurs, etc.); et quel est votre horizon temporel (de votre vivant, par votre succession ou une combinaison des deux); le don sera-t-il pour une durée limitée ou perpétuel?
  • Si vous êtes déjà un bienfaiteur, comment soutenez-vous actuellement une cause caritative, et existe-t-il une structure plus efficace - c’est-à-dire fiscalement avantageuse - pour que votre legs ait le plus grand impact possible pour les causes que vous soutenez?
  • Voulez-vous être reconnu ou souhaitez-vous rester anonyme?
  • Voulez-vous impliquer vos enfants dans l’acte de donner?
  • Souhaitez-vous faire un legs de bienfaisance dans votre testament?

La volonté de s’engager à long terme envers un organisme sans but lucratif exige du temps et des efforts et ne doit pas être prise à la légère. Certains conseillers en placement peuvent vous aider à effectuer cette vérification diligente ou vous aider à le faire. Les questions évidentes ont trait à la mission, aux objectifs et aux progrès de l’organisation ainsi qu’à ses pratiques en matière de santé financière, de responsabilisation et de transparence. En fin de compte, vous devriez être confiant quant à l’utilisation qu’il sera fait de votre don.

Visitez la page web des organismes de bienfaisance du gouvernement du Canada pour savoir si un organisme de bienfaisance est enregistré, révoqué, annulé, suspendu ou pénalisé. Vous pouvez également trouver les coordonnées, les activités générales et les renseignements financiers d’un organisme de bienfaisance.